C'est quelque chose qu'on oublie trop souvent, la chance que l'on a :

- d'être en bonne santé

- d'avoir un boulot

- d'avoir un toit au dessus de sa tête

- d'avoir un frigo et des placards remplis

- de tourner un bouton et d'avoir du chauffage, de la lumière, de l'eau potable

- d'être aimé

- de partir en vacances

- d'avoir des loisirs

- d'avoir le temps de parfois ne rien faire

Je mesure cette chance très souvent...quasi tous les jours de part mon travail (je bosse dans un centre de lutte contre le cancer) et différentes situations perso (comme mon père qui s'est retrouvé en chaise roulante en quelques mois). Alors oui, on se plaint, parfois....comme tout le monde...quand Aurore tombe (encore) malade, quand au boulot ça ne va pas comme on veut, quand Margaux fait sa crise de pré-ado, quand tu termines ta douche à l'eau froide....

Et puis parfois tu tombes sur une page facebook qui te raconte l'histoire d'une famille, du combat d'un petit garçon face à une maladie contre laquelle il ne peut pas se battre...ça me bouleverse tellement...mais le courage de sa famille, la volonté de voir toujours le positif, d'en ressortir autant d'amour me donne une telle leçon de vie! Je sais que Gaspard n'est pas le seul enfant dans ce cas, je sais bien que je ne peux rien faire contre ça, que me rendre malade comme je le fais depuis 1 semaine en pensant a lui ne le guérira pas...

Alors je mesure ma chance, et je vois ce que comment je peux agir : je donne déjà mon sang régulièrement (même si des petits soucis de santé m'en empêche depuis un momet), j'achète le livre au profit des restos du coeur tous les hivers, je donne des vêtements et jouets aux associations et je viens de m'inscrire sur le site pour être donneur potentiel de moelle osseuse (c'est ICI si tu veux faire pareil), et surtout SURTOUT je vais prendre le bonheur partout où il est, dans les moindres moments de mes journées...et en profiter, tout peut basculer si vite...

1